A propos

Un blog, pourquoi ?

Aujourd’hui la mer est encore trop peu considérée.

C’est, pour un grand nombre, un lieu de vacances rimant avec baignades, pédalo, surf and co ; c’est également l’endroit qui permet d’avoir du poisson dans son assiette ! Peu de personne se rendent compte réellement de l’importance de cet écosystème dans nos vies ; importance scientifique, économique, écologique. Il est essentiel de comprendre la mer, de l’étudier dans son ensemble et de la protéger. Il s’agit donc de pointer ce qui ne va pas, de dénoncer les dérives capitalistes et de proposer, quand cela est possible, des solutions.

Notre société est entrée en mer et malheureusement ce ne fut pas de manière légère, douce ni respectueuse de l’environnement tel qu’on aurait pu le souhaiter.

Le capitalisme, à travers le productivisme, la surexploitation des ressources et la consommation à outrance, s’est invité dans cette immensité bleue. Le libéralisme financier a débarqué en mer et s’y est installé en entraînant les méfaits liés à ce système consumériste. La spéculation a pris le pas sur la découverte et l’utilisation raisonnée du milieu.

Renaud chantait : « C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme… ».

J’ai bien peur de devoir annoncer que ce n’est plus le cas depuis plusieurs décennies.

A partir de quand peut-on estimer que l’action des Hommes en mer s’est faite à l’encontre du bon sens en matière de respect de l’environnement ? La 1ère révolution industrielle me semble être un bon début. Dès 1850, les capitalistes de tous poils se sont lancés dans l’exploitation de toutes les ressources qui pouvaient leur rapporter quelque chose : ça se vend, génial ! Il n’y en a plus, tant pis, on trouvera autre chose 

Mais ces abus ne furent pas évidents immédiatement car les océans représentent 75 % de la superficie de la Terre ; avant que les dégâts ne soient visibles, des tonnes de ressources ont pu être pillées. Les profondeurs ont également limité pendant longtemps l’exploitation humaine ; oui, avec une profondeur moyenne de 3800 m, les océans furent pendant longtemps considérés comme une vaste zone inconnue et dangereuse.

La seconde puissance maritime mondiale que nous sommes se doit de regarder la mer autrement, non plus depuis la terre comme nous l’avons toujours fait mais depuis la mer elle même !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s